En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

le lycée dans la presse

Ouest-France 22 avril 2015 : Familles juives : les lycées ont identifié les victimes

Par OLIVIER GUIVARC'H, publié le jeudi 30 avril 2015 15:29 - Mis à jour le jeudi 30 avril 2015 15:52

 familles-juives-les-lycees-ont-identifie-les-victimes.jpg
Soldats allemands en mai 1945 devant la Kommandantur, rue du Pont, au Pouliguen.

 

Entre 1939 et 1942, sous la mandature de René Touchard, la commune est chargée de l'accueil de tous les réfugiés qui arrivent en masse. Elle recense les villas susceptibles de les accueillir et se chargera de verser une indemnité au propriétaire.

Fin juin 1940, les Allemands arrivent en Presqu'île. Ils établissent une Kommandantur dans l'actuel boulevard du général-Leclerc et la Kommandantur principale se trouve à Saint-Nazaire. Les autorités allemandes vont s'appuyer sur le maillage administratif français pour recenser tous les juifs présents sur le territoire.

Le résultat des recherches effectuées par les lycéens de Guérande établit que sur les quarante-sept personnes juives (chef de famille, femme et enfants) présentes au Pouliguen au moment du recensement en 1940 : neuf personnes ont été arrêtées le 15 juillet 1942 et déportées par le convoi numéro 8 au départ d'Angers vers Auschwitz, le 20 juillet 1942. Neuf autres ont été déportées par d'autres convois et une personne est décédée à Paris, en 1940.

Soit au total : dix-neuf sont décédées en déportation, une a été régulièrement persécutée dès 1940 jusqu'à Drancy en 1943 où elle a pu échapper à la déportation, une a été rayée des listes de recensement. Enfin, une personne est décédée en 1940 et sept femmes ou enfants ont un destin inconnu (les prénoms des épouses et des enfants n'apparaissent pas sur les listes de recensement).

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • 2015