En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

le lycée dans la presse

Ouest-France 21 novembre 2013 : Ianka, 18 ans, publie son premier livre

Par OLIVIER GUIVARC'H, publié le jeudi 28 novembre 2013 13:41 - Mis à jour le jeudi 28 novembre 2013 13:41
 

 

Le Festival du livre en Bretagne de Guérande démarre ce soir et dure jusqu'à dimanche soir. C'est aussi une chance pour présenter de jeunes plumes...

Portrait

Elle sera présente au festival du livre en Bretagne, ce week-end. Ianka, la petite Jeanne en Hongrie, d'où est originaire sa maman, Prat est née en 1995 à Saint-Nazaire. Mendulphine depuis 1990, elle est bachelière depuis juin dernier et vit avec sa maman, Sylvie Kovaes.

Ianka a commencé à écrire vers l'âge de 12 ans. Elle a été rejetée par les autres pendant une partie de sa scolarité pour des problèmes de santé grave. Timide, elle a souffert de cette mise à l'écart et l'écriture a été pour elle comme un exutoire : cela lui a permis de découvrir un nouveau monde de se sentir moins seule.

Laissez-nous vivre à deux est une nouvelle écrite à l'âge de 16 ans. Elle y aborde les thèmes de la différence, de l'exclusion. Elle livre un message de tolérance et de respect des autres et pose la question de la normalité.

Le handicap est au centre de son écriture. Ianka est encore touchée par ces années d'école où, dans le regard des autres et dans leur attitude, elle voyait sa différence : « C'est difficile à comprendre ce rejet, on n'arrive pas à voir qu'on est différent. C'est douloureux. On s'isole et on finit par perdre le contact avec les autres, le monde fait peur ! » La jeune fille a pris du recul et peut aborder ces années avec sérénité. Maintenant, elle entretient de vraies relations avec ses camarades car mettre son histoire en mots a été comme une délivrance.

Encouragée par ses parents

Ashna, l'héroïne de sa nouvelle, rencontre un garçon un peu bizarre qui la bouleverse. Elle n'aura de cesse de faire reconnaître leur amour et de le libérer du carcan dans lequel il s'est enfermé. Cette histoire prend au coeur. Ianka a plusieurs cordes à son arc : elle a réalisé elle-même les illustrations de son livre.

La jeune Mendulphine continue à écrire : des poèmes et d'autres nouvelles. Elle pense aussi se livrer à une autobiographie, tout en continuant ses études. Elle voudrait travailler dans le milieu de la santé, pouvoir prendre soin des autres.

Ses parents, Sylvie Kovaes et Dominique Prat, l'ont soutenue et encouragée pendant la création de sa nouvelle.

Ianka sera présente au festival du livre de Guérande samedi et dimanche prochain. Ce sera une occasion de rencontrer cette belle jeune fille, tout en retenue.

Laissez-nous vivre à deux, Ianka Prat, Éditions du Traict, 74 pages, 8 euros

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • 2013