En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

le lycée dans la presse

Ouest-France 15/07/2016 : la littérature, du lycée au bord de mer

Par OLIVIER GUIVARC'H, publié le jeudi 15 septembre 2016 15:09 - Mis à jour le jeudi 15 septembre 2016 15:09

la-litterature-du-lycee-au-bord-de-mer.jpg

Candice Mortier a eu la chance de pouvoir discuter de manière informelle
avec les écrivains Yves Pagès et Noémi Lefebvre dans le cadre des ateliers

 

Dans le cadre du festival Écrivains en bord de mer, Candice Mortier assiste à des ateliers organisés entre écrivains et lycéens.

À la rentrée, Candice Mortier, 17 ans, entrera en terminale littéraire au lycée Galilée à Guérande. L'année dernière, sa classe avait participé au prix des lycéens et apprentis des Pays de La Loire. Elle en garde un souvenir ému.

Cette année, même si elle n'a pas réitéré l'aventure, elle a été contactée par Brigitte Martin, fondatrice du festival Écrivains en bord de mer, afin d'assister aux lectures mais aussi aux ateliers organisés, en parallèle, entre écrivains et lycéens ayant participé au prix. « C'est la plus belle expérience de ma vie », n'hésite-elle pas à dire.

Aujourd'hui, à l'hôtel Saint-Christophe, avec quatre camarades, elle a pu rencontrer l'éditeur et écrivain Yves Pagès ainsi que l'auteure Noémi Lefebvre. Ils ont répondu à ses interrogations sur la littérature contemporaine et le monde de l'écriture dans sa généralité.

La lycéenne, dont l'un des premiers coups de coeur a été Le rouge et le noir de Stendhal, voudrait s'orienter vers ce milieu plus tard. Elle ressort particulièrement enrichie par cette rencontre, « on se sent tout petit, on voit tous ces grands auteurs et on se dit qu'on a encore plein de choses à apprendre. »

La jeune fille est lucide et ne veut pas faire de généralité sur la relation qu'entretient sa génération avec la littérature. « On n'est pas obligé d'être bon en français pour apprécier la littérature mais il faut savoir faire preuve d'ouverture d'esprit. Surtout avec la littérature contemporaine dont les problématiques peuvent vraiment parler aux jeunes », déclare-t-elle, animée par une passion grandissante.

 

Sarah KANI

 

source : http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/la-litterature-du-lycee-au-bord-de-mer-4372810

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • 2016