En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

le lycée dans la presse

Ouest-France 13 juin 2012 : Les élèves de seconde du lycée Galilée sensibilisés au handicap

Par OLIVIER GUIVARC'H, publié le vendredi 15 juin 2012 16:42 - Mis à jour le lundi 24 juin 2013 16:01
   
 

À l'initiative de Mireille et Jean-Marc Segard, tout deux professeurs d'EPS au lycée Galilée, une journée de sensibilisation au handicap sous une forme ludique, pédagogique et efficace a été organisée. Les élèves de seconde se sont vus confrontés à l'utilisation du fauteuil roulant. William, 16 ans, handicapé à la suite d'un accident de voiture, fait partie de la classe. Pour une fois, il est devenu le professeur de ses camarades. Avec une démonstration de transfert, entre son fauteuil et un lit, il a pu faire partager à ses camarades les contraintes de sa vie quotidienne et leur a donné quelques conseils pour manoeuvrer aisément un fauteuil. Moins facile que prévu !

Respect et sensibilisation

L'un des premiers objectifs de cette initiative est le respect des personnes handicapées. Mais c'est surtout une sensibilisation aux dangers des accidents de motos, vélos, motocyclettes, malheureusement très fréquents dans cette catégorie d'âge. Mireille et Jean-Marc Segard font déjà un constat : « Au départ, les élèves ne voient que le côté ludique de cette journée, mais lorsque nous leur faisons comprendre que, du jour au lendemain, ils peuvent se trouver dans cette situation, le regard change. »

Vie quotidienne et sport

Au cours de cette journée, les ados ont fait connaissance avec les roulettes du fauteuil, sa maniabilité et la contrainte du corps assis, ce qui n'était pas forcément aisé. Dominique Fouchard, président de l'association Handisport Brière-Vilaine d'Herbignac, lui-même handicapé à la suite d'un accident de moto, a initié les jeunes à la pratique du basket en fauteuil ; la tenue du ballon, les mouvements du fauteuil... et finalement ils ne sont pas trop mal débrouillés.

Mireille et Jean-Marc Segard espèrent bien renouveler cette forme de prévention l'an prochain.

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe
Catégories
  • 2012